Concours d’écriture

Concours d’écriture
Institution
Notre-Dame Sainte-Croix

2021

Aveuglement

Jury des enseignants

  • Marie le Grix de la Salle (présidente et professeur d'anglais)
  • Roxana Bregeault (professeur documentaliste)
  • Marie-Violaine Faure (professeur de français)
  • Mathilde Letellier (professeur de français)
  • Jean-Baptiste Pateron (professeur d'anglais)
  • Aurélie Vanmarsenille (professeur de français)

Lauréats 2021

  • 1er prix : Louis Reboul (Première 3) "L'Aveuglement d'un Empereur"
  • 2ème prix : Valentine du Mesnil du Buisson (Seconde 3) pour l'ensemble de son œuvre
  • 3ème prix (ex-aequo) :
    • Sarah Fahramand (Terminale ) "Les hommes eurent les yeux levés"
    • Nine Bernard-Donadey (Seconde 5) "Erèbe et Héméra" 

Jury des lycéens

  • Pauline Lefevre (Terminale 1)
  • Perrine Marchal (Seconde 6)
  • Mathilde Martial-Oger (Seconde 6)

Lauréats 2021

  • 1er prix : Valentine du Mesnil du Buisson (Seconde 3) "Songe d'un poilu"
  • 2ème prix : "Gabriella Jourde (Première 3) "La toute première fois"
  • 3ème prix : Manon Charrier (Première 3) "L'Aveuglement clairvoyant, un oxymore utopique ?"

2020

Le choix du roi 
Jury

  • Marie le Grix de la Salle (présidente et professeur d'anglais)
  • Nathalie Bouthéon (préfet des Terminales et professeur de philosophie)
  • Marie-Violaine Faure (professeur de français)
  • Frédéric Suied (professeur de mathématiques)
  • Jean-Baptiste Pateron (professeur d'anglais)
  • Philippe Valli (professeur de français)
  • Roxana Bregeault (professeur documentaliste)

Lauréats

 Les trois lauréats ont produit trois textes si différents dans la forme que le jury a décidé de ne pas les classer.

  • Jean-Gabriel Barbagli (Tle L)
  • Sarah Farahmand (1re 4)
  • Adélie Pradeau (Tle ES2)

 

 2019

Je déteste écrire

 Lauréats 2019

Jury des professeurs

  • 1er Prix (à l’unanimité):  « Eloge à la Garenne-Colombes » de Augustin LOBJOIE(TS1) 
  • 2ème Prix (ex-aequo) :     « Le Monstre » de Sarah FARAHMAND (2nde 1)

                                                        « Un Rond bleu dans un carré rouge » de Ombeline BUREAU (1ère ES3)

  • 3ème Prix (ex-aequo) :     « La Plume d’oie » de Mathilde CARLE (2nde 5)

                                                        « Ode à tes yeux » de Auréalys MIHAYLOFF (TS1)

Jury des lycéens:

  • 1er Prix :                            « Le Monstre » de Sarah FARAHMAND (2nde 1)
  • 2ème Prix :                         « Eloge à la Garenne-Colombes » de Augustin LOBJOIE (TS1)
  • 3ème Prix :                         « La Haine » de Marie LESAGE (TS1)

 

 

2018

Lettre(s) à un(e) ami(e)  

 Lauréats 2018

Jury des professeurs

  • 1er prix : Humble sœur, pourquoi t’éteins-tu ? (Margaux Durier, 2de 4)
  • 2e prix : Parfum exotique (Xavier Sourdois, TS1)
  • 3e prix : 944 jours après (Alexandre Correia, 2de 4) et Embrasement (Martin Muller, 1re S2)
  • Prix spéciale du jury : Lettre à un ami (Eugénie Moureaux, 2de 4)
  • Prix du numérique : L’âme (Nicolas Perrat, TES/L) L’oiseau bleu (Mathis Gaudey, TS1)

Jury des lycéens

  • 1er prix : 944 jours après (Alexandre Correia, 2de 4)
  • 2e prix : Ultime acrostiche (Alice Flaix, 1re ES3)
  • 3e prix : Méta (Aurélien Mary, TS3)

 

Préface

Peut-on, à défaut de penser l’éducation, en faire « le roman » ?

Les textes écrits par nos élèves répondent par la négative. C’est justement parce qu’ils sont le reflet d’une éducation « réfléchie » et lucide qu’ils sont originaux, imaginatifs, étonnants d’enseignements. Mieux que les pédagogues, ils forment tout autant l’élève que l’enseignant.

Comme dans un vrai roman d’apprentissage, ces textes reposent simultanément sur l’idée d’un talent et des compétences à développer et d’un caractère malléable que l’élève, avec l’enseignant, a à pétrir.

En apparence par un simple concours d’écriture et par le thème de l’amitié, les œuvres de nos élèves nous apprennent à nous rassembler. Elles transforment, par leur valeur et leur créativité, une Fête scolaire des talents, en occasion, à ne pas manquer, de se réunir. Elles sont nos amies.

Elles nous « parlent » du chemin parcouru et de celui qui nous reste à faire ensemble, élève et enseignant, pour qu’à aucun moment l’éducation ne soit une déformation de l’esprit, mais une véritable formation épanouissante.

C’est l’objectif de nous tous.

Roxana Bregeault

 

 

Back to top